LES questions à se poser avant de devenir recruteur freelance

Passer freelance, que ce soit dans le recrutement ou dans un autre secteur, est une étape significative dans une carrière professionnelle. Ce passage soulève de nombreuses questions, tant sur le plan personnel que professionnel. Nous abordons ici quelques-unes (…) des questions à se poser avant de se lancer, organisées par catégories, afin de vous fournir une feuille de route claire et précise pour un lancement serein. Cette liste a été conçue pour celles et ceux qui envisagent de franchir le cap de l’indépendance dans le recrutement, mais s’applique de manière générale à toute personne souhaitant se mettre à son compte.

L’indépendance vient avec sont lot d’avantages, mais également son lot d’inconvénients. Loin de nous l’idée de vous faire peur, ce guide a simplement vocation à faire réfléchir les personnes souhaitant se lancer afin d’éviter les mauvaises surprises !

Les questions à se poser avant de passer freelance dans le recrutement

Introspection et motivations

  • Pourquoi suis-je attiré par le freelancing ? Quelles sont mes motivations profondes ? Plus de flexibilité ? Une rémunération plus sympa ? Est-ce une manière de fuir une situation professionnelle compliquée ?
  • Est-ce que j’aime encore le recrutement ?
  • Suis-je conscient(e) que recruter en freelance, c’est avoir 3 casquettes : prospecter, recruter et gérer mon entreprise ?
  • Ai-je les qualités requises pour prospecter, pour gérer une entreprise ?

Situation personnelle

  • Suis-je prêt(e) à perdre les avantages d’un CDI (sécurité de l’emploi, stabilité financière, avantages sociaux, congés payés, couverture santé, progression de carrière, accès au crédit, etc.) ?
  • Est-ce le bon moment pour moi de me mettre à mon compte (considérations familiales, achat immobilier, retraite) ?
  • Suis-je conscient(e) de la solitude qu’implique le fait d’être à son compte ? 👋 la pause café, les verres et échanges informels avec ses collègues
  • Mon entourage (conjoint, famille, amis) est-il prêt à me soutenir dans cette aventure ?
  • Ai-je envisagé l’impact de ma nouvelle activité sur ma vie personnelle ?
  • Comment vais-je organiser mon emploi du temps pour maximiser ma productivité tout en préservant des moments pour ma vie personnelle ?

Positionnement et marché

  • Quels types de services vais-je offrir (recrutement, conseil RH, autre) ?
  • Quel sera mon positionnement ?
    • Une industrie particulière ?
    • Un métier spécifique ?
    • Un positionnement géographique défini ?
    • Une typologie client particulière (TPE, PME, GE, associations, startups) ?
  • Mon positionnement est-il pertinent ? Y a-t-il beaucoup de concurrents sur ce segment ?
  • Quelle sera mon expertise distincte ?
  • Comment vais-je me différencier dans un secteur concurrentiel ?
  • Ai-je des pratiques éthiques claires en matière de recrutement que je souhaite communiquer à mes clients ?
  • Quel mode de facturation vais-je privilégier (RPO, forfait, au succès, avec ou sans acompte, avec ou sans garantie de replacement) ?
  • Si je décide de travailler au succès, suis-je à l’aise avec le fait d’engager mon temps, sans assurance d’être rémunéré(e) ?
  • Quels types de partenariats pourraient enrichir mon activité et apporter de la valeur ajoutée à mes clients ?

Situation financière

  • Est-ce que mon activité peut être rentable ? Comment ?
  • Ai-je prévu un budget pour les trois / six / douze premiers mois d’activité ?
  • Quel est mon objectif de rémunération à court / moyen et long terme ?
  • Ai-je lié mon objectif de rémunération à un nombre de recrutements à réaliser par mois ?
  • Ai-je intégré que le recrutement peut être une activité présentant une saisonnalité forte ?
  • Suis-je conscient(e) que je n’aurai vraisemblablement aucune rentrée d’argent lors de mes 3 premiers mois d’activité ?
  • Quel est l’investissement initial nécessaire pour me lancer ?
  • Quel sera mon positionnement tarifaire ?
  • Comment vais-je gérer ma facturation ? Le recouvrement ?

Outils et ressources

  • Quels outils vais-je utiliser pour mon activité (CRM, ATS, job boards, CVthèques, multidiffusion des annonces, base de connaissances, signature électronique, adresse mail, visio, enrichissement de contact, outil de mailing, etc.) ?
  • Quel budget prévoir pour ces outils ?
  • Où vais-je travailler (chez moi, dans un coworking, en prestation chez mes clients, un mix de tout ça) ?
  • Ai-je un endroit où je peux travailler au calme et efficacement ?

Renseignement & Mentorat

  • Ai-je échangé avec des personnes passées en freelance sur leur quotidien, leurs joies, leurs galères ?
  • Pourraient-elles éventuellement m’accompagner lors de mes premiers mois ?
  • Est-ce que je fais partie de communautés du recrutement qui me permettront d’échanger et de casser la solitude ?

Prospection

  • Comment vais-je trouver et démarcher mes premiers clients ?
  • Suis-je à l’aise sur la prospection ?
  • Ai-je pensé à toutes les méthodes de prospection (réseau personnel, cold call, cold mail, présence sur des salons, pige, push CV, etc.) ?
  • Comment vais-je utiliser mon réseau existant pour trouver mes premiers clients ?
  • Quelle stratégie de contenu vais-je adopter sur les réseaux sociaux afin d’augmenter ma visibilité et attirer des clients ?
  • Est-ce que je prévois de participer à des événements de networking ou des conférences dans mon domaine pour étendre mon réseau ?

Développement personnel & Formation

  • Ai-je identifié les compétences sur lesquelles je dois me former pour être plus efficace en tant que freelance (techniques de vente, marketing digital, sourcing, utilisation des outils) ?
  • Comment vais-je rester à jour des dernières tendances du recrutement ?
  • Est-ce que je prévois de suivre des formations spécifiques pour développer les compétences qui me manquent ?

Juridique & Finance

  • Ai-je une clause de non concurrence dans mon contrat actuel ? Va-t-elle être activée ?
  • Sous quel statut juridique vais-je exercer mon activité (micro-entreprise, SAS, EURL, portage salarial, autre) ?
  • Outre le statut, y a-t-il des avantages spécifiques que j’ai actuellement et que je souhaite maintenir (cotisations retraite, prévoyance, couverture santé, etc.) ?
  • Comment vais-je me protéger juridiquement ? Quelles clauses dois-je inclure pour me protéger en cas de litige, de retard de paiement, ou d’annulation de mission ?
  • Quelles sont mes obligations en matière de protection des données personnelles des candidats et des clients, notamment au regard du RGPD ?
  • Comment organiser ma comptabilité pour répondre aux exigences fiscales et sociales, et optimiser ma situation (déclarations de revenus, paiement des cotisations sociales, TVA) ?
  • Quels sont les dispositifs d’allègement fiscal ou les aides pour les freelances dont je pourrais bénéficier ?

Se lancer en freelance dans le recrutement, c’est d’abord se poser beaucoup de questions

Si vous n’avez pas fermé cette page après avoir répondu à toutes ces questions, c’est peut-être que l’indépendance est faite pour vous ! Si vous avez encore des questions, aucun problème, nous sommes (aussi) là pour en discuter.

Vous l’avez désormais compris, se lancer en tant que freelance est un parcours très excitant, mais parfois semé d’embûches. Se poser les bonnes questions est crucial pour préparer le terrain à un avenir professionnel réussi.

Recruter en freelance offre une flexibilité et une indépendance inégalées, mais demande aussi une grande rigueur et une préparation minutieuse. Bonne chance dans cette nouvelle aventure !

Pour ceux qui doutent encore, ou réfléchissent à se lancer en freelance via un collectif ou un réseau, on vous a concocté quelques questions bonus…

Les questions à se poser avant de rejoindre un collectif de recruteurs freelance

Rejoindre un collectif de recruteurs freelances peut être une bonne alternative à du freelancing pur. Les collectifs proposent divers avantages qui vont de l’accompagnement à la gestion de la facturation et du recouvrement, en passant par la formation, des outils à un tarif préférentiel ainsi que la possibilité de travailler à plusieurs. Voici les quelques questions spécifiques à considérer si vous envisagez cette option.

Valeurs et objectifs communs

  • Le collectif partage-t-il mes valeurs professionnelles et éthiques ?
  • Les objectifs à long terme du collectif sont-ils alignés avec mes ambitions personnelles et professionnelles ?

Structure et modèle économique

  • Comment le réseau est-il organisé en termes de gouvernance, de répartition des tâches et de prise de décisions ?
  • Quel est son modèle économique (vente de formation, droits d’entrée, vente d’outils, partage d’honoraires sur les missions, etc.) ?
  • Mes intérêts sont-ils alignés sur ceux du collectif ?

Contribution et bénéfices

  • Quelles contributions (financières, en temps, en ressources) sont attendues de chaque membre du collectif ?
  • Quels bénéfices concrets puis-je attendre en termes d’accès à des ressources partagées, de formation, de support, de visibilité sur le marché ?

Intégration et formation

  • Quel est le processus d’intégration pour les nouveaux membres du collectif ?
  • Le collectif offre-t-il des formations spécifiques pour harmoniser les méthodes de travail ou pour développer des compétences complémentaires ?

Positionnement & Réputation

  • Quel est le positionnement du collectif (type de profils recrutés, méthodes de recrutement, RPO, succès, etc.) ?
  • Quelle est la facturation moyenne d’une personne au sein de ce collectif ?
  • Quelle est la réputation du collectif dans le secteur du recrutement et comment cela pourrait-il influencer ma propre image de marque ?
  • Ai-je pu faire le tour de différents réseaux / collectifs afin de pouvoir les comparer et choisir le plus adapté à mes besoins ?
  • Comment puis-je contribuer à la réputation et à l’image de marque du collectif ?

Collaboration et concurrence

  • Comment le collectif gère-t-il la collaboration entre les membres et évite-t-il les conflits d’intérêts ou la concurrence interne ?
  • En cas d’apport d’affaires par le collectif, existe-t-il des mécanismes pour assurer une répartition équitable des opportunités entre les membres ?
  • Ai-je échangé avec des membres du collectif sur leur quotidien et leur avis sur son fonctionnement ?

Réseau et développement professionnel

  • Le collectif offre-t-il des opportunités de rencontres et de développement professionnel (ateliers, conférences, formation continue) ?
  • Comment puis-je contribuer au développement du réseau et quelles opportunités cela peut-il m’ouvrir ?

Outils

  • Quels sont les outils proposés par le réseau (CRM, ATS, CV thèques, job boards, multidiffusion des annonces, partage de connaissance, signature électronique, etc.) ?
  • Combien coûtent ces outils si je les achète moi-même ou via le réseau ?
  • Ces outils vont-ils me faire gagner en efficacité ?

Conditions de sortie

  • Quelles sont les conditions si je décide de quitter le collectif ? Existe-t-il des obligations ou des contraintes particulières à prendre en compte ?

Nous espérons que cette liste de questions vous a aidé à affiner votre projet d’indépendance et n’a pas généré de tempête dans votre cerveau ! Vous avez désormais tous les éléments pour vous lancer, bonne chance dans cette nouvelle aventure !

Achil intègre le classement des meilleurs cabinets de recrutement 2024

Achil, le collectif de recruteurs indépendants, est fier d'annoncer son entrée dans le classement des « Meilleurs Cabinets de Recrutement de Managers et Spécialistes 2024 », établi par Les Echos et Statista. Cette reconnaissance souligne...

Interview d’Amélie Arnaud (Happy Recruteur)

Achil : Amélie, peux-tu nous parler de ton parcours personnel en tant que recruteuse indépendante et de ce qui t'a incité à lancer Happy Recruteur ? Amélie Arnaud : Je m’appelle Amélie Arnaud et je suis la créatrice d’Happy Recruteur. J'ai...

Les clauses obligatoires dans un contrat de travail (2023)

Le contrat de travail est le socle juridique par excellence pour toutes les relations entre employeurs et salariés. Or, pour assurer sa conformité légale et correctement établir les droits et les devoirs de chacune des parties, il est essentiel de...

Soft skills : à quoi ça sert ? Définition

Alors que les compétences techniques classiques restent des critères fiables pour toute entreprise, les soft skills sont de plus en plus souvent pris en compte pour évaluer des candidats lors d’un recrutement, mais également pour gérer les salariés...

Recruter sans discriminer

  Selon les chiffres de l’Observatoire des discriminations (en France) : ⇒ Un candidat de 48-50 ans reçoit 3 fois moins de réponses positives qu’un candidat de référence âgé de 28-30 ans ⇒ Une femme de 32 ans mariée et ayant 3 enfants ? 37%...

Luc Chapelle – Les recruteurs sont des commerciaux

En 2024, les recruteurs vont devoir plus que jamais multiplier leurs casquettes pour exceller. C’est un fait, la concurrence est rude, les candidats eux, difficiles à convaincre. Face à ce constat, un panel de compétences est alors indispensable....